H.O.P.E. (Harmonie.Objectifs.Perspectives.Evolution)
Agnès Francius, PNL au Lamentin

Code de déontologie

OBLIGATIONS GENERALES DU THERAPEUTE

Art. 1/1 – Formation professionnelle.

J’ai une formation professionnelle approfondie, théorique et pratique, apte à créer une compétence de praticien.

Art. 1/2 – Processus thérapeutique personnel

Je suis moi-même passée, par un processus psychothérapeutique approfondi. Cette démarche personnelle est distincte de ma formation, bien qu’elle y participe fondamentalement.

Art. 1/3 – Formation continue

Ma formation et mon développement personnel font l’objet d’une constante régénération tout au long de ma carrière.

Art. 1/4 – Contrôle et supervision

Je me maintiens dans un système de supervision ou de contrôle de ma pratique par un tiers qualifié.

Art. 1/5 – Indépendance professionnelle

En tant que praticienne en thérapies, je n’accepte pas des conditions de travail qui porteraient atteinte à mon indépendance professionnelle et, notamment, qui m’empêcherait d’appliquer les principes déontologiques énoncés ici

Art. 1/6 – Attitude de réserve

J’ai conscience de mon pouvoir, et je m’engage à une attitude de réserve. Je prends garde aux conséquences directes ou indirectes de mes interventions et, entre autres, à l’utilisation qui pourrait en être faite par des tiers.

Art. 1/7 – Information sur mon exercice

Toute information du public (articles, publications, émissions radio ou télédiffusées, enseignes, annonces payantes, conférences, documents pédagogiques etc…) doit être faite dans une position de réserve et de décence sur ma personnalité, sur la nature des pratiques que j’excerce et sur les résultats escomptés de ma pratique en thérapie. Je n’utiliserai pas mes clients à des fins médiatiques.

DEVOIRS DU THERAPEUTE VIS-A-VIS DE SES CLIENTS

Art. II/1 – Qualité des interventions

Dès lors que je me suis engagée dans un contrat thérapeutique avec une personne, je travaille exclusivement pour son bien-être, dans le respect de son intégrité et de son intimité en veillant à ce que toutes mes pratiques soient guidées par l'humanisme. Je m’abstiens de toute publicité mensongère et promesses qui ne peuvent être tenues

Art. II/2 Devoir de réserve

Conscient de la relation très spécifique qui me lie à mes clients, j’observe une attitude de réserve en toutes circonstances.

Art. II/3 – Respect de l’individu

Je respecte l’intégrité et les valeurs propres du client dans le cadre du processus de changement. Je m’assure du consentement des personnes qui me consultent. Je les informe des modalités, des objectifs et des limites de mon intervention, notamment sur les méthodes et techniques employées, les conditions financières et le secret professionnel. Je veille à la sécurité et au bien-être des personnes qui me consultent en préservant leur intimité et en veillant notamment à ne tirer aucun parti de leur éventuelle vulnérabilité.

Art. II/4 – Honoraires

Je fixe moi-même mes honoraires, en conscience.

Art. II/5 Secret professionnel

Je suis soumis aux règles usuelles du secret professionnel qui s’étend à tout ce qu’il j’ai vu, entendu ou compris au cours de ma pratique.

Art. II/6– Garantie de l’anonymat

Je prends toutes les précautions nécessaires pour préserver l’anonymat des personnes qui me consulte ou m’ont consulté.

Art. II/7 – Secret professionnel et co-thérapie

Si des raisons thérapeutiques nécessitent la collaboration avec une personne donnant des soins au thérapisant, je ne peux partager ces informations qu’avec l’accord du client. Cet accord est implicitement donné dans un processus de co-thérapie.

Art. II/8 Groupe : anonymat et discrétion

En séance collective, je prescris aux membres du groupe une obligation de secret quant à l’identité des participants et de discrétion sur le déroulement des séances.

Art. II/9 – Continuité

Je me dois d’assurer la continuité de l’engagement thérapeutiique ou d’en faciliter les moyens.

Art. II/10 – Choix du thérapeute

Je  respecte, et facilite le libre choix de son thérapeute par le client.

Art. II/11 - Changement de thérapeute

Le praticien en thérapie est conscient des liens spécifiques mis en place par une thérapie précédemment engagée avec un confrère. Dans le cas d’une consultation en vue de changer de thérapeute, il facilitera l’analyse de la difficulté qui a surgi.

Art II/ 12 - Les rapports aux professionnels de la santé

Conscient de la spécificité de la psychothérapie et de celle de la médecine, j’invite mon patient à s’entourer de toutes les garanties de cette dernière.

Art. III/14 – Utilisation du nom

Nul n’a le droit dans un texte informatif ou publicitaire, d’utiliser les noms et titres d’un thérapeute sans son autorisation expresse et son accord écrit.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.